Fév 20 2015

Les élèves de 3e du collège Léon Blum de Limoges nous parlent des mises en scène…

Nathalie Clément-Compin, professeur documentaliste au collège Léon Blum de Limoges nous livre le compte-rendu et les témoignages de ses élèves sur les mises en scène de la sélection 3e/2de au théâtre de l’Union.

Un regard sur les mises en scène par les élèves de 3e du collège Léon Blum

Le vendredi 6 février 2015, nous nous sommes rendus au théâtre de l’Union. Nous avons lu cinq livres sélectionnés dans le cadre du prix Passerelle(s). Nous venions assister à des représentations d’extraits choisis des cinq livres mis en scène par des élèves comédiens de l’école du théâtre. Ils s’étaient répartis en groupes de trois ou quatre. Pour la première fois, les comédiens avaient souhaité que leurs prestations soient évaluées et mises en compétition.

Les lieux :

Nous avons changé de salle pour chaque représentation :
– première salle : dans un couloir sans fenêtre dans le noir
– deuxième salle : salle des décors
– troisième salle : salle de spectacle avec projecteur
– quatrième salle : bar du théâtre
– cinquième salle : salle de lecture où nous étions debout

Les votes :

A la fin, nous devions voter pour notre prestation préférée :
première place : «  Et à la fin il n’en restera qu’un »
deuxième place : « Norlande »
troisième place : «  Ma réputation »
quatrième place : « Sweet sixteen »
cinquième place : «  Zelda la rouge »

Des témoignages : 

Norlande :

NORLANDE3 NORLANDE2

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons voté pour Norlande. On a aimé car les comédiens sont bien entrés dans la peau des personnages du livre. L’histoire parle d’un attentat de l’île de Clamarnic en Norvège. Elle est inspirée de faits réels qui se sont déroulés le 22 juillet 2011.

Dans le roman, 4 personnages : Clara Pitiksen (fille de la Ministre des Affaires étrangères Morgana Pitiksen), Hans-Carl Odin le tueur à deux facettes : un côté au physique séducteur et un autre côté monstre, et enfin Per et Sharmila.

Le décor (scène de crime) : il y a des armes, une banderole, des traces de victimes, le tueur passait dans le public pour nous montrer que ça peut arriver à tout le monde.

A un moment de la scène l’assassin tire sur les deux hommes et ils tombent à terre sur les marques des victimes tracées à la craie.

Le tueur laisse en vie Clara.

 Lydie & Léa du Collège Léon Blum.

 

Ma réputation :

REPU2
Au début, Sofiane ( un des personnages du livre ) nous a dit : « A qui appartient ce carnet ? ». Nous avons cru que c’était réel, mais cela faisait partie de la scène. Quand j’ai lu le livre, je m’imaginais la scène et la vraie scène était celle que j’avais imaginée. Sonnet Marine.

Et à la fin il n’en restera qu’un :

FIN1

J’ai voté «  Et à la fin il n’en restera qu’un » car bien que je n’aie pas lu le livre, j’ai aimé l’action, les acteurs et la publicité. Bouokkaz Oumaima.

 

Lien Permanent pour cet article : http://prixpasserelleslimousin.fr/2015/02/20/les-eleves-de-3e-du-college-leon-blum-de-limoges-nous-parle-des-mises-en-scene/